Je donne Facebook Twitter
Je donne FR EN

Qui seront les prochains?

#MonChienMaFamille

Le 13 avril dernier, le gouvernement du Québec a déposé le projet de loi 128, qui comprend de la législation visant des races particulières (LRP) à l’échelle provinciale, bien qu’il soit maintenant bien établi que la LRP est coûteuse, injuste et inefficace pour réduire le risque ou la sévérité des morsures de chiens.

En incluant de la LRP dans sa stratégie d’encadrement des chiens dangereux, le gouvernement provincial a choisi d’aller de l’avant avec une mesure qui va à l’encontre de la recherche scientifique et de l’avis des experts. (En savoir plus sur notre solution basée sur les faits.)

Le résultat:

Cela forcera les refuges à travers la province à mettre à mort des dizaines de milliers de chiots et de chiens innocents, peu importe leur état de santé ou leur comportement.

Pourquoi?
Alors que des chiens continueront d’être abandonnés et que des chiots continueront à naître, la clause « grand-père », proposée dans le projet de loi 128, ne protégera pas les milliers de vies innocentes qui arriveront dans les refuges jour après jour, année après année.

Qui seront les prochains?

Pour l’instant, le Projet de loi 128 ne propose d’interdire que les terriers américains du Staffordshire, les bulls terriers du Staffordshire, les pitbulls terriers américains, les Rottweilers, ainsi que tout chien issu d’un croisement de ces races. Mais il confère également au gouvernement provincial le pouvoir de rajouter, de manière unilatérale et sur un coup de tête, d’autres chiens à sa liste noire.

C'est le moment d'agir!

Maintenant, plus que jamais, nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour combattre la LRP et nous exprimer au nom de nos meilleurs amis. #MonChienMaFamille

Signez la pétition